Somnambulisme

Pourquoi ne pas réveiller un somnambule

 
Didier Lacombe
Par Didier Lacombe. Actualisé: 4 avril 2022
Pourquoi ne pas réveiller un somnambule

Nombreux sont les mythes et croyances associés aux somnambules et il existe de nombreux doutes sur la manière d'agir lorsque vous voyez un somnambule en pleine crise de somnambulisme. La question qui se pose le plus souvent est "Pourquoi il ne faut pas réveiller un somnambule ?", c'est pas vrai ? Donc, si vous avez chez vous un membre de votre famille qui se réveille la nuit et que vous ne savez pas comment agir, dans cet article de toutCOMMENT, on vous dit tout ce que vous devez savoir sur le somnambulisme et sur la manière d'agir face à une personne en pleine crise de somnambulisme !

C'est pourquoi, si vous êtes curieux à ce sujet, on vous invite à nous poursuivre dans votre lecture afin de découvrir pourquoi ne pas réveiller un somnambule !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Fatigue au réveil : pourquoi et comment y remédier

Index

  1. Qu'est-ce que le somnambulisme ?
  2. Pourquoi ne pas réveiller un somnambule ?
  3. Que faire avec un somnambule ?

Qu'est-ce que le somnambulisme ?

Le somnambulisme est un trouble du sommeil que les experts incluent dans le groupe des parasomnies, un ensemble d'altérations très variées qui se manifestent sous la forme de comportements indésirables qui ont lieu pendant notre sommeil. Comme l'indique une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Stanford (États-Unis) et publiée dans la prestigieuse revue Neurology, le somnambulisme est un trouble plus fréquent qu'on ne le croit, puisque, selon les données recueillies dans le cadre de l'étude, rien qu'aux États-Unis, plus d'un million de personnes ont connu un épisode de somnambulisme au cours de l'année écoulée. Nous constatons que le somnambulisme touche principalement les enfants, surtout ceux âgés de 4 à 8 ou 10 ans, les épisodes s'atténuant généralement à l'adolescence. Lorsqu'ils sont jeunes, il est fréquent que les enfants somnambules se réveillent en pleurant. Cependant, les adultes et les personnes âgées peuvent également souffrir de somnambulisme et, dans ces cas, les causes peuvent être diverses. La fatigue, le stress et l'anxiété, la consommation excessive d'alcool ou un certain type de trouble respiratoire ou de déficience cognitive peuvent être à l'origine d'épisodes de somnambulisme chez les adultes.

Les symptômes du somnambulisme sont clairement reconnaissables :

  • La personne se comporte endormie comme si elle était éveillée
  • Elle peut s'asseoir et rester dans son lit
  • Elle peut se promener dans la maison entre deux rêves
  • Elle peut effectuer des actions plus ou moins complexes, entre aller aux toilettes, s'habiller ou manger quelque chose, ouvrir une porte et sortir de la maison, se promener ou utiliser une voiture (des situations moins fréquentes, mais qui sont plus dangereuses).

Les somnambules ont les yeux ouverts, mais l'expression de leur regard "perdu" indique qu'ils ne sont pas pleinement conscients. Ainsi, si vous vous demandez pourquoi il ne faut pas réveiller un somnambule qui parle pendant son sommeil, vous devez savoir que les somnambules parlent ou murmurent durant leurs épisodes. Les épisodes se produisent généralement quelques heures après s'être couché et ils durent à peine quelques minutes, jamais plus de 10, mais il y a toutefois des cas de somnambulisme qui dure plus longtemps. Gardez à l'esprit que vous devez toujours réveiller un ou une somnambule avec délicatesse.

Pourquoi ne pas réveiller un somnambule ?

Vous vous demandez pourquoi ne pas réveiller un somnambule ? Dans un premier temps, il convient de préciser qu'une personne somnambule ne doit pas forcément vous effrayer, car elle est absolument inoffensive, de fait, comme nous allons le voir, réveiller un somnambule dépendra essentiellement de la situation. Le fait de réveiller ou non la personne dépend des circonstances. Dans la plupart des cas, cela ne sera pas nécessaire et il suffira de ramener doucement le somnambule au lit, mais, dans d'autres occasions, il peut être essentiel de le réveiller car la personne somnambule se met en danger. Il est peut-être sur le point de tomber dans un escalier ou de trébucher sur un meuble, il est peut-être en train d'allumer un feu dans la cuisine ou il vient d'ouvrir la porte pour sortir. Par conséquent, si vous pensez devoir réveiller un somnambule, faites-le toujours avec précaution, sans crier ni le secouer, non pas parce que c'est dangereux, mais parce que vous l'effrayeriez (tout comme si vous étiez réveillé brutalement alors qu'il dormait dans votre lit).

Si vous les réveillez doucement, il ne se passera rien, ils seront simplement confus et désorientés pendant quelques minutes, car ils ne comprendront pas ce qu'ils font là au lieu de dormir paisiblement dans leur lit. Ce n'est que dans des cas exceptionnels qu'un somnambule peut faire preuve d'une certaine agressivité dans son comportement, mais, en principe, c'est le résultat de sa propre confusion. En général, une fois réveillé, il vous écoutera, retournera dans son lit et ne se souviendra probablement pas de ce qui s'est passé lorsqu'il se réveillera le matin.

Pourquoi ne pas réveiller un somnambule - Pourquoi ne pas réveiller un somnambule ?

Que faire avec un somnambule ?

Comme nous l'avons dit, le somnambulisme, spécialement chez les enfants, est un trouble du sommeil passager aux épisodes qui disparaissent au fil du temps, c'est ce qu'on appelle le somnambulisme infantile. Les enfants somnambules sont nombreux, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle vous devez absolument traiter la situation avec normalité. Si votre enfant a des épisodes fréquents (plus de deux fois par semaine) et s'il a d'autres symptômes qui peuvent indiquer la présence d'autres maladies, comme des problèmes respiratoires (apnée du sommeil), nous vous recommandons de consulter avec des spécialistes comme des médecins, des pédiatres, des neurologues et des experts en médecine du sommeil.

Si vous cohabitez avec une personne somnambule, il faut absolument que vous créiez un environnement sûr dans la chambre où dort cette personne, c'est ce qui vous permettra d'éviter des accidents et des situations dangereuses. Pour exemple :

  • Vous devez absolument éviter que les enfants somnambules dorment sur des lits superposés
  • Vous devez fermer les armoires et placards qui peuvent contenir des substances dangereuses comme des produits de ménage
  • Vous devez fermer la porte d'entrée et ne surtout pas laisser les clés sur la porte
  • Vous devez installer des rampes de protection dans les escaliers.

Ce sont des mesures de sécurité qui doivent être prises pour éviter que le somnambule ne se blesse pas lorsqu'il est en crise de somnambulisme. Et s'il se réveille la nuit, essayez de le diriger doucement vers son lit et, le lendemain, ne dramatisez pas ce qui s'est passé pour ne pas l'effrayer ou qu'il ait honte ou qu'il se sente coupable.

Si vous avez aimé cet article, on est sûr que vous adorerez les articles suivants :

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pourquoi ne pas réveiller un somnambule, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Références
  1. American Academy of Neurology Journals. Disponible sur : https://www.neurology.org/

Écrire un commentaire

Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 2
Pourquoi ne pas réveiller un somnambule