Partager

Comment traiter le stress post-traumatique

 
Par Didier Lacombe. 13 novembre 2017
Comment traiter le stress post-traumatique

Le stress post-traumatique est une condition qui apparaît après avoir vécu une situation qui effrayante et paralysante qui a généré d'intenses sentiments de peur, d'impuissance et d'anxiété.

Ces situations peuvent être liées à des catastrophes naturelles telles que des tremblements de terre et des ouragans, ou à des situations de tous les jours comme des maladies, des vols, des accidents et des incendies, voire même un viol, un meurtre ou un attentat. Éprouver un stress post-traumatique est assez fréquent, même si peu de gens en ont conscience. Celui qui subit cette condition a souvent peur que l'événement se reproduise, fait des cauchemars, a des pensées effrayantes qu'il ne peut pas contrôler, est irritable et a des difficultés à se concentration.

Tous ces symptômes sont normaux sous cette condition et peuvent être inversés avec un traitement adapté et le soutien de ceux qui les aiment. Dans cet article de toutCOMMENT, nous allons tenter de vous donner les meilleurs conseils étape par étape pour vous aider à comprendre comment traiter le stress post-traumatique, en passant par le soutien, l'accompagnement, la thérapie ou bien un suivi médical plus poussé dans les cas les plus graves.

Bonne lecture.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Remèdes naturels anti-stress

Qu'est-ce que le stress post-traumatique ?

Le stress post-traumatique : c'est quoi ?

Afin de traiter le stress post-traumatique, il faut déjà commencer par comprendre réellement de quoi il s'agit.

Le stress post-traumatique est un trouble anxieux qui survient à la suite d'un événement ou d'une expérience traumatique, traumatisante et/ou anxiogène. Celui qui subit cette condition a souvent peur que l'événement se reproduise, fait des cauchemars, a des pensées effrayantes à répétition qu'il ne peut pas contrôler, est irritable et a des difficultés de concentration.

Sachez tout d'abord que le syndrome de stress post-traumatique peut survenir qu'on soit la victime directe ou bien le témoin de cette catastrophe. Dans cet état de stress, la mémoire de la personne est perturbée : elle n’est plus capable d’adapter sa réaction de peur au « bon » contexte et aux « bons » éléments prédictifs. Elle prend peur dans des situations qui ne présentent aucune menace. Les peurs deviennent alors de plus en plus envahissantes jusqu’à empêcher une vie normale. Malheureusement, les événements récents telles que les catastrophes naturelles ou les attentats font état d'un nombre de cas de chocs post-traumatiques faramineux qui nécessiteront les meilleurs soins et thérapies suivies afin de s'en sortir définitivement et venir à bout de ce trouble.

Comment le cerveau réagit en cas de choc post-traumatique ?

Il semble que tout soit une question de mémoire et d'hormones. Dans un état de choc, la mémoire de la personne est altérée. « L’ESPT n’est pas seulement un souvenir excessif de la situation traumatisante mais surtout un déficit de mémoire qui empêche la personne atteinte de restreindre sa réaction de peur au contexte qui prédit la menace », explique les chercheurs du Neurocentre Magendie à Bordeaux. Il semblerait selon l'étude menée par ces chercheurs que les problèmes de mémorisation dus à l'ESPT soient causés par une réponse biologique anormale au stress : une production excessive de glucocorticoïdes. Cette production anormale provoquerait une sorte d'inversion de l'activité normale des structures du cerveau et encoderait les souvenirs liés à la peur. En d'autres termes plus clairs : cette production d'hormones vous pousse à surinterpréter et à trouver des indices menaçant ou prédisant que quelque chose de grave va se passer alors qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Ces indices peuvent être des sons (ex : des pétards si une personne a été témoin ou victime d'une fusillade) ou bien des images (ex : un avion pour les personnes victimes d'un crash ou témoin d'un crash ou bien la vue d'un camion pour les personnes victimes d'attentats comme celui de Nice)

Source : Une inversion de l'activité du cerveau provoquée par les hormones du stress détermine l'Etat de Stress Post Traumatique

Choc post-traumatique : symptômes physiques

Les symptômes les plus courants pouvant vous aider à déceler un état de choc post-traumatique sont :

  • L'intrusion : la victime revit de façon répétée et permanente son expérience traumatique, par la pensée ou bien en rêve lorsqu'elle est endormie. Ces souvenirs traumatiques peuvent revenir sous forme de flash-back susceptibles de durer de plusieurs heures à quelques jours.
  • L'évitement : la victime évite tout ce qui est susceptible de lui faire revivre son expérience traumatisante jusqu'à l'excès. Certaines personnes refusent de quitter leur domicile après avoir vécu une situation traumatisante.
  • L'hyper-stimulation : la victime est nerveuse et en permanence sur ses gardes. Elle a la sensation d'être tout le temps en danger et/ou menacée. Elle peut être très irritable ou avoir des réactions violentes. Dans les situations les plus graves, la victime se trouve en détresse lorsqu'elle doit se confronter à des éléments (visuels, audio, olfactifs ou touchés) lui rappelant son expérience.

A plus long terme, l’Etat de Stress Post-Traumatique peut entraîner de véritables modifications de la personnalité avec une attitude méfiante et hostile, un retrait social, des sentiments de vide et de perte d’espoir, de menace et d’insécurité permanente, de détachement affectif, d'où l'importance de vitale de traiter et soigner le stress post-traumatique et de ne pas le laisser empirer.

Comment traiter le stress post-traumatique ?

Voici une liste de tout ce qui pourra aider à traiter une personne souffrant de stress post-traumatique :

L'état de stress aigu : consulter un psychanalyste

La durée de cette première phase est d’environ un mois.

Dans les premières heures, différents comportements peuvent se manifester: la personne peut montrer une agitation anxieuse très expressive comme des pleurs, ou au contraire avoir un comportement hyper-contrôlé, apparemment calme et le risque alors est d’en sous-estimer la gravité. L’intensité des symptômes présentés n’est pas toujours en relation directe avec l’intensité de la violence de événement traumatique ce qui peut participer à la sous-évaluation diagnostique.

Dans ce cas il faut absolument consulter un psychanalyste rapidement qui saura vous orienter vers un professionnel plus spécialisé si besoin est.

Soutien et accompagnement

Pour traiter le stress post-traumatique, commençons par le plus évident. Les personnes souffrant de stress post-traumatique ont besoin du soutien de leurs famille et leurs proches pour faire face à la situation et au sentiment de confusion qui les envahit. Il est important que vous puissiez leur parler, les écouter, les comprendre. Soyez le plus présent possible.

Relaxation

Essayez d'apprendre des techniques de relaxation et de respiration. Cela vous aidera à calmer l'anxiété et à réduire l'intense état d?alerte. Le Yoga et Tai Chi sont très techniques très recommandées pour ces cas.

Thérapies de groupe

Les thérapies de groupe fournissent aux victimes un soutien dans la mesure où la plupart du temps, l'ESPT est accompagné par une sensation d'isolement et d'incompréhension.

La thérapie EMDR

La thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une approche psychothérapeutique neuro-émotionnelle de désensibilisation et de retraitement des informations faisant appel à la stimulation sensorielle par des mouvements oculaires, des stimuli auditifs ou cutanés, pour faciliter une résolution rapide des symptômes liés à des événements traumatiques du passé.

Elle permet de:

  • Désensibiliser les souvenirs traumatiques, les anxiétés actuelles ou les phobies
  • Traiter les états de stress post-traumatique (accident grave, deuil etc)
  • Installer des cognitions positives plus adaptées à la situation présente

Pour en savoir plus sur la thérapie EMDR, regardez ce court reportage diffusé par France Télévisions en cliquant ICI

Comment traiter le stress post-traumatique - Comment traiter le stress post-traumatique ?
Image: www.psyemergence.com

Afin de vous sortir d'un choc traumatique, n'oubliez pas le plus important : Pensez positif. Ceci est juste un moment de votre vie et il passera. Vous devez garder des forces et tenter de faire face de la meilleure manière possible à cette situation. Souvenez-vous que le stress post-traumatique peut être surmonté, vous devez seulement avoir des pensées positives et penser à l'avenir et à toutes les belles choses qui vous attendent et vous permettront peu à peu de remplacer ces terribles souvenirs par d'autres beaucoup plus beaux. Vous ne pourrez pas oublier mais vous pourrez apprendre à vivre avec, et une fois que cette étape sera passée, vous serez sortis d'affaire.

Bon courage !

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment traiter le stress post-traumatique, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Conseils
  • Pour traiter le stress post-traumatique, contactez un médecin.

Écrire un commentaire sur Comment traiter le stress post-traumatique

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment traiter le stress post-traumatique
Image: www.psyemergence.com
1 sur 2
Comment traiter le stress post-traumatique

Retour en haut