Partager

Comment reconnaître un comportement autodestructeur

Comment reconnaître un comportement autodestructeur

Un comportement autodestructeur inclue un ensemble d'actions qu'une personne réalise bien qu'elles lui fassent du mal. Bien qu'il soit logique de penser que personne ne souhaite se faire du mal à elle-même, il est commun qu'à un moment spécifique de leur vie certaines personnes adoptent des habitudes qui leur sont nocives. Ces habitudes peuvent parfois atteindre un degré prononcé et dangereux. Dans cet article nous allons vous dire comment reconnaitre un comportement autodestructeur

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment identifier un comportement sociopathe
Étapes à suivre:
1

Il existe de nombreuse de se faire du mal. Chez certaines personnes, le comportement autodestructeur adopte la forme de pensées négatives récurrentes, qui à force de persistance peuvent terminer par devenir la réalité. L'exemple typique est celui de penser que l'on va forcément échouer, ce qui finit par arriver. Une autre facette d'un comportement autodestructeur est une forme passive, le fait de ne pas pouvoir affronter les problèmes. Il est normal au cours de notre vie de se retrouver face à des situations difficiles et que nous nous angoissions pour cela. Mais les personnes autodestructives n'y font pas face de la même façon, laissant que la situation prennent le dessus sur elles.

2

Dans d'autres cas, une conduite autodestructrice se manifeste de manière très concrète : troubles alimentaires ( anorexie ou boulimie ), addictions ( alcool, drogues, jeux, etc...) ou autoflagellation ( le plus souvent sous forme d'automutilation). Ces manifestations, surtout la dernière, sont très dangereuses, et requièrent une attention psychologique immédiate.

3

Le comportement autodestructeur se manifeste également dans la relation avec les autres personnes. Certaines personnes adoptent une posture conflictuelle au point de générer le rejet des autres et se retrouvent seules, ou bien provoquent les autres jusqu'à se faire humilier, renvoyer, blesser ou marginaliser. D'autres au contraire en font trop et sacrifient trop de choses pour les autres, au détriment de leur propre bien-être physique et mental. L'isolement volontaire et la jalousie dans le cadre d'une relation possessive sont également des conduites autodestructrices.

4

Les personnes autodestructrices ont peu confiance en leurs capacités, être auto-indulgentes, et se laisser aller physiquement et mentalement pendant des périodes de temps prolongées. Tout cela se traduit par un cercle vicieux qui a des conséquences néfastes sur la vie académique, professionnelle et personnelle.

5

Certains comportements précis peuvent se révéler être des symptômes permettant de diagnostiquer un comportement autodestructeur. Si vous détectez au moins 5 des comportements suivants, cela doit être un signal d'alerte que vous avez à faire à une personne autodestructrice :

  • A des relations personnelles avec des personnes qui lui font du mal et fréquente un milieu qui lui porte atteinte
  • Ne se laisse pas aider ni conseiller
  • Si elle obtient une amélioration dans sa vie, comme par exemple un bon emploi, elle peut réagir par de la dépression, une sensation de culpabilité, ou des conduites néfastes. Elle peut aussi rejeter cette amélioration
  • Provoque les autres jusqu'à ce qu'ils se fâchent contre elle, puis se plaint de la situation
  • N'accepte pas les invitations à des activités plaisantes, ou alors ne profite pas de l'activité
  • Ne respecte aucun engagement, n’exécute pas les tâches nécessaires au bon déroulement de son travail ou de ses études, bien qu'elle ait la capacité de le faire
  • Refuse que les autres s'intéressent à son bien-être
  • Très enclins à se sacrifier pour aider les autres
  • Ne se rebelle pas face à l'abus psychologique, physique ou sexuel que d'autres personnes lui infligent
  • Ce comportement est son comportement habituel, et pas seulement un comportement passager face à une déprime ou une situation exceptionnelle ( comme un deuil)
6

Si vous pensez que quelqu'un de votre entourage ou vous-même ait un comportement autodestructeur, il s'agit déjà d'un pas en avant. Le pas suivant est de demander de l'aide. Pour cela nous vous conseillons de faire appel à un psychologue professionnel. S'il s’agit de quelqu'un de votre entourage, essayer de parler avec lui pour lui faire comprendre qu'il a besoin d'aide.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment reconnaître un comportement autodestructeur, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Écrire un commentaire sur Comment reconnaître un comportement autodestructeur

Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 commentaire
Valorisation :
Philemon
Merci pour cette article

Comment reconnaître un comportement autodestructeur
Comment reconnaître un comportement autodestructeur

Retour en haut