Partager
Partager sur :

Comment diminuer le taux de THC dans le sang

Comment diminuer le taux de THC dans le sang

Tout d'abord, nous souhaitons rappeler que la consommation de cannabis est illégale en France et dans la plupart des pays du monde, et que toutCOMMENT n'incite en rien à la consommation. Cependant, si vous êtes consommateur de cannabis, vous pouvez être amené pour plusieurs raisons à vouloir diminuer le taux de THC dans votre sang. Il faut dire que dans certains pays, réaliser des tests anti-drogues aux employés est une pratique courante. Une fois dans le corps, le cannabis est stocké dans les graisses, puis est éliminé petit à petit par l'urine. Ce processus peut durer plusieurs semaines, pendant lesquelles le cannabis est détectable à travers tests sanguins et urinaires. Le temps d'élimination dépend de nombreux facteurs, comme le poids de la personne, le mode de vie, la quantité et la fréquence de consommation... Ce processus peut cependant être accéléré grâce à certains changements dans votre mode de vie. toutCOMMENT vous indique comment diminuer le taux de THC dans le sang.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les effets de la marijuana sur le cerveau

Augmentez la consommation de liquide

Les liquides aident à diluer les métabolites dans l'urine, c'est-à-dire les molécules restantes après la métabolisation du cannabis. Les tests de dépistages de drogues sont prévus pour donner positifs à partir d'une certaine quantité, c'est-à-dire même si une quantité faible est encore présente dans l'organisme, le test peut être négatif.

C'est pourquoi boire une grande quantité d'eau avant un dépistage peut permettre de diminuer les taux à court terme. Buvez entre 3 et 4 litres d'eau pendant les 24h précédents le test. Cependant en faisant cela vous diminuerez également d’autres taux dans l'urine, ce qui se verra suspect et pourra être considéré comme un essai de falsifier le test. C'est pourquoi vous ne devez pas vous contenter seulement d'eau, mais de boissons apportant des nutriments, comme les jus de fruit ou des boissons énergisantes qui contiennent des minéraux et des électrolytes.

Les boissons diurétiques et détoxifiantes sont également à consommer, comme les thés et infusions qui aidera à nettoyer votre organisme. Parmi les infusions les plus diurétiques, vous pouvez choisir le pissenlit, l'artichaut ou la prêle des champs, entre autres.

Faites du sport

Comme nous l'avons dit précédemment, le THC est liposoluble, c'est-à-dire stocké dans la graisse. Pour l'éliminer de votre corps, il faudra donc transpirer et faire de l'exercice afin de brûler des graisses. Vous devez donc vous mettre à faire des exercices cardiovasculaires, qui sont ceux qui brûlent le plus de calories : marche rapide, footing, vélo, natation... Les exercices de musculation ne fonctionneront pas.

Attention toutefois, cette technique est une technique à moyens et longs termes, car les effets immédiats sont justement les effets inverses aux effets recherchés, c'est-à-dire qu'en brûlant les graisses, on libère plus de THC dans le sang à court terme. Il sera ensuite éliminé de l'organisme par l’urine ( d'où l'importance de boire beaucoup). Les jours précédents, le test de dépistage, vous devrez donc vous reposer, pour éviter de brûler des graisses.

Adopter une alimentation pauvre en graisses

La troisième condition qui vous permettra de diminuer le THC présent dans votre organisme est de diminuer les quantités de nourriture ingérées et d'éviter les lipides et les sucres qui se transformeront facilement en graisses.

Bien évidemment, les hydrates de carbone et les graisses sont deux éléments présents dans de nombreux aliments et de toute manière nécessaire en certaines quantités dans notre organisme, les éviter complètement sera donc difficile et de toute façon non recommandé. Mais plus vous les substituerez par des aliments sains comme les fruits et légumes, plus vous augmenterez vos chances d'éliminer les toxines de votre organisme. Limiter les calories que vous consommer (de manière raisonnable) obligera votre organisme à puiser dans vos réserves de graisses. Incorporez également des aliments détoxifiants comme l'ail, le persil ou les légumes verts qui accéléreront le processus.

Relaxez-vous....et ne fumez pas !

Cela parait évident, mais pendant la période durant laquelle vous cherchez à diminuer le taux de THC dans votre sang, vous devez bien évidemment rester éloigné du cannabis et arrêter de fumer, même occasionnellement. Les taux de THC et le temps qu'ils mettent être éliminés sont en corrélation avec la fréquence et les quantités fumées, et un joint occasionnel fera remonter vos taux.

De même, pendant le sommeil, le corps se désintoxiquer naturellement, il est donc important de faire de bien dormir et faire nuit complètes avant un test de dépistage de cannabis. Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour bien dormir. En outre, le stress et l'anxiété ralentissent les efforts de désintoxications du corps. Si vous en souffrez, vous devez donc réaliser des activités de relaxations comme le yoga, la lecture ou la méditation, et tranquilliser votre état d'esprit.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment diminuer le taux de THC dans le sang, nous vous recommendons notre catégorie Santé et psychologie.

Commentaires (0)

Écrire un commentaire sur Comment diminuer le taux de THC dans le sang

Que vous a semblé cet article ?

Découvrez des vidéos intéréssantes
Maigrir rapidement (cuisses, ventre, bras...)
Dessins de héros de jeux vidéos
Travaux manuels faciles ✂
✌ Apprendre le skate ✌
Comment diminuer le taux de THC dans le sang
1 sur 5
Comment diminuer le taux de THC dans le sang