Partager

Pourquoi pleure-t-on quand on bâille

Par Adeline Pla. Actualisé: 16 janvier 2017
Pourquoi pleure-t-on quand on bâille

Vous bâillez lorsque vous sentez la fatigue arrivée, lors de la digestion ou en voyant une autre personne bâiller aux corneilles. Parfois, vous pleurez également en réalisant ce geste automatique. Retrouvez avec Toutcomment.com, pourquoi pleure -t-on quand on bâille, ainsi que l'essentiel concernant l'action de bâiller.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Pourquoi le bâillement est contagieux

Qu'est-ce que le bâillement ?

Il s'agit d'une action consistant en une contraction de manière involontaire de la bouche, associée à une inspiration profonde. Le bâillement est un réflexe tout à fait normal, non pathologique.

Le bâillement révèle généralement des signes de fatigue ou est lié à un ennui. Ce geste est également communicatif : voir une autre personne bâiller, donne envie de bâiller. Nous en disons plus sur le sujet dans l'article pourquoi le bâillement est communicatif.

Les différentes étapes du bâillement :

Le bâillement est un mouvement physiologique courant que l'on retrouve non seulement chez l'Homme, mais également chez les animaux, à savoir l'ensemble des vertébrés. Voici les différentes étapes du bâillement :

  • en premier lieu, il s'agit d'une profonde et longue inspiration
  • celle-ci s'accompagne d'une très courte apnée (quelques secondes). Vous pourrez remarquer durant ces quelques secondes, que vous entendez moins bien. Cela s'explique par la contraction des muscles engendrée par le geste du bâillement, qui diminue l'audition
  • le bâillement prend fin avec une expiration rapide de l'air inspiré. C'est lors de cette étape, que vous pleurez en général. L'expiration très rapide peut entraîner une stimulation des glandes lacrymales, se traduisant par des yeux humides, voire même l'apparition d'une larme aux coin de chaque œil

Le bâillement terminé, vous ressentez une sensation de bien-être, et de détente.

Les origines du bâillement :

L'une des principales raisons invoquées sur l'action de bâiller concerne l'oxygénation du cerveau: lorsque nous sommes fatigués, le fait de bâiller permet de prendre une profonde respiration, favorisant ainsi l'oxygénation du cerveau, grâce notamment aux échanges gazeux réalisés dans les poumons, ainsi qu'à la circulation sanguine.

Cependant, les causes de ce mouvement physiologique sont très mal connues. De plus, il apparaît que le bâillement serait un geste nous permettant et nous aidant à rester vigilants.

Sachez que ce geste est très complexe. Il fait notamment intervenir de nombreux composants tels que les neurotransmetteurs, ou autres hormones, à savoir la dopamine ou encore l'ocytocine et l'acétylcholine.

Le bâillement reste actuellement une énigme et il est donc impossible d'en définir les causes exactes.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Pourquoi pleure-t-on quand on bâille, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé de la Famille.

Écrire un commentaire sur Pourquoi pleure-t-on quand on bâille

Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 commentaire
Laetitia
J ai maintenant une réponse. Merci :)

Pourquoi pleure-t-on quand on bâille
Pourquoi pleure-t-on quand on bâille

Retour en haut