Kystes

Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement

 
María Aranda
Par María Aranda, Traductrice. Actualisé: 7 mars 2024
Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement

Certaines maladies mettent en danger la santé d'une grande partie de la population mondiale. C'est le cas de l'éléphantiasis ou filariose lymphatique, un syndrome auquel sont exposées 1,23 milliard de personnes dans le monde. Cette maladie provoque une hypertrophie des jambes ou du scrotum due à l'obstruction du système lymphatique par un parasite appelé filaire.

Bien que cette infection soit généralement contractée pendant l'enfance, ses conséquences durent souvent des années. Elle est transmise par les piqûres de moustiques et provoque de fortes douleurs chez les personnes atteintes de cette maladie. Elle peut également entraîner des handicaps plus ou moins importants. Découvrez tout sur cette maladie dans cet article Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement de toutCOMMENT.

Bonne lecture !

Cela pourrait aussi vous intéresser : Botulisme : définition et symptômes
Index
  1. Définition d'éléphantiasis
  2. Causes de l'éléphantiasis
  3. Symptômes de l'éléphantiasis
  4. Traitement de l'éléphantiasis
  5. Prévention de la maladie

Définition d'éléphantiasis

L'éléphantiasis est généralement considérée comme synonyme de filariose lymphatique. Il s'agit d'une maladie tropicale transmise par certains types de moustiques, dans laquelle les parasites filaires (vers filaires) bloquent la circulation de la lymphe.

La lymphe est un liquide qui circule dans les vaisseaux lymphatiques et qui a une fonction immunitaire et métabolique fondamentale. Le blocage de sa circulation, causé par ces parasites, entraîne un gonflement des jambes et, assez souvent, du scrotum.

En outre, il provoque un épaississement de la peau et des tissus blancs. Les jambes ressemblent alors à des pattes d'éléphant, d'où le nom de cette maladie. Les problèmes de santé qu'elle entraîne pour les personnes atteintes se traduisent par des douleurs, des handicaps plus ou moins importants et, sur le plan social, par une grande stigmatisation en raison de leur apparence physique.

La maladie est originaire de certaines régions tropicales et subtropicales d'Afrique, d'Asie du Sud, d'Amérique du Sud, des îles du Pacifique et des Caraïbes. Elle touche environ 120 millions de personnes dans le monde et elle est source de souffrances et de handicaps.

Vous pouvez être intéressés par ces articles sur les moustiques :

Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement - Définition d'éléphantiasis

Causes de l'éléphantiasis

L'éléphantiasis ou filariose lymphatique est causée par des parasites appartenant à la famille des Filarioidea. Il s'agit de vers tropicaux, à savoir Wuchereria bancrofti, Brugia malayi et Brugia timori. Les Wuchereria bancrofti sont responsables de 90 % des cas, affectant quelque 120 millions de personnes dans le monde.

Parmi les cas détectés, 25 millions d'hommes souffrent d'une maladie génitale avec hydrocèle, c'est-à-dire une hypertrophie du scrotum. En outre, 15 millions de personnes souffrent d'un lymphœdème des jambes. Plus de 1230 millions de personnes dans 58 pays risquent de contracter l'éléphantiasis.

La maladie est transmise par différents types de moustiques, notamment Culex (zones urbaines et semi-urbaines), Anopheles (zones rurales) et Aedes (îles du Pacifique). Les moustiques sont infectés par des microfilaires (larves de 0,15 mm) en suçant le sang d'un hôte humain infecté.

Lorsque l'insecte infecté pique une autre personne, les larves infectieuses développées à l'intérieur de l'insecte se déposent sur la peau de la personne. Elles se déplacent ensuite dans son corps et elles atteignent les vaisseaux lymphatiques, où elles finissent de se développer en vers adultes.

Bien que l'on ne sache pas encore si la perturbation du système lymphatique est causée par le parasite ou par une réaction du système immunitaire qui tente de combattre le parasite, il est probable qu'elle soit due aux deux.

Symptômes de l'éléphantiasis

La plupart des cas d'éléphantiasis sont asymptomatiques, c'est-à-dire qu'ils ne produisent aucun signe extérieur malgré les dommages causés au système lymphatique, au système immunitaire et aux reins. Parfois, le seul symptôme est la présence d'un ou plusieurs ganglions lymphatiques chroniquement gonflés.

Parfois, des symptômes aigus peuvent apparaître en raison d'une lymphangite (inflammation des vaisseaux lymphatiques) ou d'une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), avec des inflammations cutanées, des maux de tête, de la fièvre, des nausées et des douleurs dorsales.

Dans d'autres cas, le blocage de la lymphe peut entraîner une inflammation aiguë des testicules. Ces épisodes aigus disparaissent souvent en quelques jours ou semaines.

Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement - Symptômes de l'éléphantiasis

Traitement de l'éléphantiasis

  • Pour les patients présentant une atteinte lymphatique aiguë, ainsi que pour les patients asymptomatiques, il est recommandé de traiter l'éléphantiasis à l'aide de médicaments antiparasitaires : diéthylcarbamazine (DEC), qui tue les vers adultes et les larves pendant 12 jours.
  • L'albendazole ou l'antibiotique doxycycline, sont capables de tuer les vers adultes en raison de son activité contre un endosymbion de ces vers (Wolbachia). L'ivermectine est un autre antiparasitaire qui tue les microfilaires.
  • S'il existe des preuves d'une infection bactérienne associée, un traitement complémentaire doit être administré en cas de lymphangite ou de lymphadénite aiguë.
  • Les personnes souffrant de manifestations chroniques de la maladie ont besoin d'un traitement basé sur des mesures d'hygiène, la prévention des infections bactériennes de la peau et la physiothérapie pour tenter d'améliorer le gonflement.
  • L'inflammation du scrotum peut être améliorée par un drainage ou une intervention chirurgicale. Dans les cas chroniques, les médicaments antiparasitaires sont réservés aux patients présentant des signes d'infection active, c'est-à-dire la présence de vers adultes ou de microfilaires.

Prévention de la maladie

La mesure la plus efficace de prévention et de protection contre l'éléphantiasis est d'éviter d'être piqué par les moustiques qui transmettent la maladie, notamment en utilisant des moustiquaires imprégnées d'insecticide. Vous pouvez utiliser aussi des répulsifs sur les vêtements et la peau.

Les insecticides empêchent les moustiques de vivre suffisamment longtemps pour transmettre les parasites à d'autres personnes. Il n'existe pas de vaccin ou de médicament préventif contre la maladie.

Maintenant, que vous avez lu cet article Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement, vous serez peut-être intéressés par ces articles : Comment s'attrape la variole du singe et Pourquoi j'ai les mains froides.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement, nous vous recommandons de consulter la catégorie Maladies et effets secondaires.

Écrire un commentaire
Qu'avez-vous pensé de notre article?
1 sur 3
Éléphantiasis : jambe, maladie, traitement