Partager

Comment voit un daltonien ?

 
Par Antoine Decrouy. 13 août 2019
Comment voit un daltonien ?

On est sûr que vous avez entendu parler de l'étrange affection de la vue appelée daltonisme. Et si vous avez déjà passé un test médical à l'université ou au travail, vous vous souviendrez surement qu'un des tests que vous devez passer est l'identification des nombres sur une image formée de petits points verts et rouges.

Le daltonisme est une affection de la vue qui provoque une mauvaise perception des couleurs. Le manque d'information ou la mauvaise utilisation de cette dernière provoque que, bien souvent, l'image perçue par le cerveau soit erronée. Il existe plusieurs types de daltonisme, qui peut se manifester à différents niveaux, ainsi, tous les daltoniens ne voient pas les mêmes couleurs.

Si vous vous êtes déjà demandés comment voit un daltonien, nous vous recommandons de continuer la lecture de cet article de toutCOMMENT dans lequel on vous expliquera comment voit un daltonien, les différents types de daltonisme ainsi que d'autres questions que vous trouverez intéressantes sur le sujet.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Le daltonisme est-il héréditaire ?

Qu'est-ce que le daltonisme ?

De manière générale, le daltonisme est héréditaire et c'est un trouble qui se caractérise par l'altération ou la limitation de la perception des couleurs. Ceci est dû à la dysfonction, ou à l'absence totale, des cônes ou des cellules de la rétine chargées de capter la couleur et toutes ses gammes.

Les cônes (nos yeux disposent de plusieurs millions d'eux) se divisent en trois catégories : ceux qui servent à la perception du rouge, ceux qui sont sensibles au bleu et ceux qui perçoivent le vert. Si un d'eux est absent, l’œil est incapable de voir la couleur que ces cônes devraient normalement percevoir.

Dans la très grande majorité des cas, n'importe quelle personne daltonienne est capable de voir les couleurs. Toutefois, elles les voient différemment et de manière imprécise en comparaison au reste de la population. Ce type d'affection est stable durant toute la durée de la vie de l'être humain.

Les types de daltonisme les plus fréquents sont :

  • Le dichromatisme : il se produit quand la personne n'est pas capable de distinguer entre deux couleurs à cause du manque d'un des trois cônes qui perçoivent les couleurs.
  • Le trichromatisme anormal : dans ce cas, la personne daltonienne possède tous les cônes, mais ces derniers sont défectueux, ce qui empêche l’œil de capter l'intégralité de la gamme chromatique.
  • L'achromatopsie : c'est un cas très grave de daltonisme. L'achromatopsie se produit lorsqu'un daltonien est incapable de distinguer les couleurs, voyant tout ce qu'il entoure dans une déclinaison de tonalité grises.

Quelles sont les couleurs confondues par les daltoniens ?

Pour savoir quelles couleurs confondent les daltoniens, il est nécessaire de savoir quel est le set de cônes absent ou défectueux. Ainsi, voici les différents types de daltonisme :

  • Protanopie : elle se produit quand il y a un défaut ou une absence des photorécepteurs rétiniens qui perçoivent la couleur rouge. Comme conséquence, l'individu peut finir par confondre le rouge avec des couleurs comme le jaune et le vert. Tous les tons de vert sont bien plus terne.
  • Deutéranopie : dans ce cas, les photorécepteurs de la couleur verte ont été endommagés ou ils sont absents. Étant donné que le vert et rouge sont présents dans de très nombreuses couleurs ; ceci a pour conséquence que les daltoniens peuvent confondre le vert du rouge.
  • Tritanopie : les personnes atteintes de tritanopie n'ont pas assez de sensibilité au bleu. C'est une forme très peu commune de daltonisme et elle fait que l'individu finisse par confondre le vert et le jaune avec le bleu.

La très grande majorité des cas de daltonisme (autour des 99%) sont des cas de protanopie et de deutéranopie. Néanmoins, il est important de noter que toutes les nuances de vert et de rouge ne sont pas susceptibles d'être confondues au même niveau. Chaque cas de daltonisme est différent, ainsi que chaque couleur contient aussi différentes quantités de rouge ou de vert.

Ces types de daltonisme ont un curieux composant héréditaire. Le plus courant est qu'il soit hérité du père car c'est un gène récessif qui est apparenté au chromosome X.

Comment voit un daltonien ?

En dépit de la difficulté de le perception de certaines couleurs, les daltoniens voient parfaitement. Leur déficience n'a rien à voir avec des affections de la vue comme l’hypertrophie ou la myopie. Néanmoins, il est certain qu'une perception défectueuse de certaines couleurs occasionne qu'ils ne voient pas leur environnement comme le feraient les personnes non daltoniennes, ce qui peut être un inconvénient au jour le jour.

Dans le cas des daltoniens qui ne peuvent pas percevoir le rouge ou le vert, peut-être que vous vous êtes demandés ce qui se passe avec les conducteurs daltoniens qui ne peuvent pas voir le rouge du vert lorsqu'ils patientent à un feu de circulation. Eh bien, dans ce cas-là, ils mémorisent l'endroit où se trouvent les couleurs, le rouge est toujours sur le haut alors que le vert est toujours en bas du feu.

Dans d'autres cas, les personnes daltoniennes voient toutes les couleurs mais elles ne peuvent pas en apprécier toutes les teintes ou la brillance. Quand c'est le cas, un daltonien perçoit les couleurs un petit peu éteintes ou décolorées, car leurs cônes, même s'ils fonctionnent, ne le font pas à 100%. En dépit de tout ça, les daltoniens ont les mêmes noms pour les couleurs que ceux utilisés par les personnes qui voient "normalement", mais ces couleurs seront différentes pour eux.

Ainsi, ceux qui sont atteint d'achromatopsie, la forme la plus sévère de daltonisme, perçoivent tout ce qui les entoure dans diverses tonalités de gris (avec toutes ses variations).

Tests pour daltoniens

De nos jours, de multiples techniques et tests permettent de diagnostiquer le daltonisme. Un d'eux est un test visuel de perception de couleur, appelé test Ishihara, en honneur au docteur de l'université de Tokyo qui l'a réalisé.

Ce test est une série de numéros écrits sur un fond coloré. Les chiffres peuvent être rouges sur un fond vert et/ou inversement. L'impossibilité de distinguer le numéro est la preuve qu'une personne est daltonienne. Si, d'un autre côté, l'individu n'arrive pas à avoir un numéro en absolu, il est possible que cette personne ne possède aucun set de cônes.

Ce test permet de diagnostiquer si une personne souffre ou non de daltonisme, mais pas du degrés de daltonisme. Pour diagnostiquer le degré de daltonisme, il y a le test de Farnsworth qui permet de savoir exactement quelles sont les tonalités perçues correctement et lesquelles ne le sont pas.

De la même manière, il existe diverses manières d'améliorer ou de palier les effets du daltonisme, comme des lunettes avec des filtres spéciaux qui permettent de voir les couleurs qui sont impossibles à percevoir. Il existe aussi des méthodes "faites maisons", mais très efficaces, pour faciliter la vie des daltoniens, comme étiqueter les vêtements par couleurs (avec l'aide d'un membre de la famille ou d'un ami) afin d'éviter les combinaisons de couleurs inadéquates. Aussi, ont été créées des applications mobiles qui permettent d'identifier des couleurs et saturer les images afin que les daltoniens puissent voir à quoi ressemble réellement les couleurs.

Comment voit un daltonien ? - Comment voit un daltonien ?

Si notre article Comment voit un daltonien vous a plu, c'est par ici :

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment voit un daltonien ?, nous vous recommandons de consulter la catégorie Maladies et effets secondaires.

Écrire un commentaire sur Comment voit un daltonien ?

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment voit un daltonien ?
1 sur 2
Comment voit un daltonien ?

Retour en haut