Partager

Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur

 
Par Didier Lacombe. Actualisé: 16 janvier 2017
Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur

Les immunosuppresseurs sont des médicaments qui bloquent la réponse du système de défense du corps. Ils sont utilisés pour prévenir et traiter le rejet d'un organe transplanté et ils agissent pour empêcher l'organisme d'attaquer les cellules de l'organe transplanté.

Il s'agit d'un traitement chronique qui est à prendre dès le premier jour après la transplantation et est parfois utilisé pour traiter des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, la polyarthrite rhumatoïde...

Dans cet article de toutComment, nous vous expliquons en détail la définition d'un médicament immunosuppresseur.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Quels sont les bienfaits du clou de girofle
Étapes à suivre:
1

Lorsqu'un patient est traité avec des immunosuppresseurs, il est important : qu'il sache de mémoire le nom du médicament, qu'il en informe les médecins lorsqu'il se rend à une consultation médicale, qu'il ne change pas la dose prescrite par son médecin et qu'il réagisse immédiatement si des effets secondaires apparaissent.

2

Le contrôle des taux de médicaments dans le sang sont effectués à jeun et sans prendre les immunosuppresseurs. C'est une prise de sang toute simple. Cependant, si vous avez des questions, consultez un professionnel de la santé.

Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur - Étape 2
3

En cas de vomissement après la prise de médicaments immunosuppresseurs, il est conseillé de prendre un sirop/comprimé antiémétique pour stopper les vomissements. Laissez agir l'antiémétique 30 minutes, puis prenez vos médicaments. Si les vomissements persistent, le mieux est de consulter votre médecin spécialiste qui vous aidera à résoudre le problème.

4

Lorsque vous vous trompez dans la dose, ne la corrigez jamais en prenant le cachet suivant. Demandez conseil au professionnel qui vous a prescrit ce traitement. Reprendre un immunosuppresseur est considéré comme une double erreur.

5

Les effets secondaires sont importants, en particulier immédiatement après la transplantation. Les effets secondaires les plus fréquents sont l'apparition de pilosité faciale, le gain de poids, l'apparition de diabète, les vomissements, les nausées, la diarrhée, la toxicité rénale, l'augmentation du risque infectieux...

Ces effets secondaires disparaissent lorsque l'état du patient s'améliore et que les doses d'immunosuppresseurs prescrites sont plus faibles.

Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur - Étape 5
6

La signes avant-coureurs sont les symptômes qui peuvent vous avertir de l'existence d'éventuelles complications. Ces signes sont de la fièvre supérieure à 37,5°C, une hypertension artérielle (tension supérieure à 140-90 mmHg), des troubles de la vision, des maux de tête, de la diarrhée, des vomissements ou des maux de ventre pendant plus de 24 heures, une détresse respiratoire ou une toux persistante...

Il est important, si vous observez ces symptômes, de vous rendre d'urgence à l'hôpital.

7

Le patient ayant subi une transplantation récemment est plus sensibles aux infections, ce qui implique des précautions à avoir en ce qui concerne la nourriture : lavez bien les aliments, buvez de l'eau en bouteille, évitez les aliments gras ou crus.

Une hygiène corporelle très stricte est nécessaire : douche quotidienne, brossage de dents après chaque repas, utilisation de produits de toilette destinés à votre usage uniquement. Nous vous recommandons de bien aérer votre maison et d'en chasser humidité et insectes.

8

En ce qui concerne la vaccination, il est recommandé de ne pas faire de vaccin pendant l'année qui suit la transplantation car l'organisme ne peut pas se défendre et il ne peut pas créer d'anticorps. Ne faites pas de vaccins avec des virus vivants ou atténués. La vaccination devra toujours être recommandée par un médecin.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur, nous vous recommandons de consulter la catégorie Médicaments et compléments alimentaires.

Écrire un commentaire sur Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur
1 sur 3
Qu'est-ce qu'un immunosuppresseur

Retour en haut