Partager

Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité

Par Didier Lacombe. Actualisé: 16 janvier 2017
Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité

Le syndrome des ovaires polykystiques, aussi appelé de Stein-Leventhal, est une affection très courantes. Il affecte un pourcentage de femmes important qui présentent des cycles menstruels irréguliers et ont des difficultés à tomber enceintes. C'est pourquoi sur toutComment.com, nous avons préparé un article spécial pour que vous sachiez la relation qui existe entre le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité et quels sont les traitements existants pour traiter ce problème.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment traiter les ovaires polykystiques

À quoi ce problème est-il dû ?

Ce syndrome apparaît à cause d'un excès dans la production de l'hormone androgène et d'une altération de l’œstrogène et de la progestérone. Ce scénario déclenche les symptômes de ce syndrome. Lorsqu'une personne a le syndrome des ovaires polykystiques, l'ovule ne se développe pas et n'est pas libéré pendant le processus de l'ovulation. Au contraire, il reste dans les ovaires et forme parfois de petits kystes dans la zone. On ne sait pas exactement quelles sont les causes de ces altérations hormonales mais l'aspect héréditaire a son importance, ainsi que le diabète et l'obésité.

Quels sont les symptômes ?

Comme n'importe quelle altération hormonale, le syndrome des ovaires polykystiques se manifeste par différents symptômes tels que : - Des cycles menstruels irréguliers, des règles absentes, avec des saignements changeants, très légers ou, au contraire, trop abondants - De possibles développements de caractéristiques masculines comme des changements dans la voix, une augmentation de la pilosité, une diminution de la taille des seins - La taille du clitoris peut aussi être affectée (elle augmente) - Si la personne a de l'acné, le problème peut s'aggraver - Une présence de taches sur des zones délicates comme les aisselles, les tétons et l'aine

Si vous souffrez de ce syndrome, êtes-vous infertile ?

Il y a un lien très fort entre syndrome des ovaires polykystiques et difficulté à tomber enceinte car l'ovulation anormale empêche que le cycle menstruel ne se passe normalement. Il n'y a donc pas d'ovule mûr à féconder. Cependant, à ce syndrome correspondent des traitements réguliers comme la prise de pilules contraceptives ou la prise d'hormones, mais les femmes qui souhaitent concevoir ont d'autres possibilités.

Citrate de clominophène

C'est l'un des médicaments les plus courants et les plus prescrits à celles qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques et souhaitent tomber enceintes. Sa fonction principale est de stimuler l'ovulation pour que la grossesse se produise. Il est aussi fréquemment utilisé lorsque l'ovulation est irrégulière.

Metformine

Il s'agit d'un autre produit parfois utilisé pour traiter le syndrome des ovaires polykystiques et qui a pour but de réussir à concevoir. Ce médicament est utilisé pour les diabètes car il régule le glucose et a des effets sur l'ovulation. Il peut être combiné avec le produit précédent pour de meilleurs résultats.

Hormone hypophysaire gonadotrope

L'hormone hypophysaire gonadotrope est une hormone produite par l'hypophyse. Elle est chargée de réguler l'ovulation et de faire en sorte que le follicule ovarien grandisse, arrive à maturité et soit libéré pour être ensuite fécondé. Ce traitement hormonal est donc aussi employé pour empêcher le syndrome et réussir la grossesse.

D'autres solutions

Si le gynécologue pense que c'est nécessaire ou s'il constate le manque d'efficacité des traitements antérieurs, une intervention chirurgicale pour prélever les kystes peut être décidée. Bien que sa présence puisse gêner la grossesse, des solutions contre le syndrome de Stein-Leventhal sont possibles. Il est important de vous soumettre aux tests d'un spécialiste pour, ensemble, trouver la solution qui s'adapte le mieux à votre cas.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé de la Famille.

Écrire un commentaire sur Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité
Le syndrome des ovaires polykystiques et l'infertilité

Retour en haut