Comment traiter le mutisme sélectif

Comment traiter le mutisme sélectif

Le mutisme sélectif se produit le plus souvent chez les enfants âgés de 5 à 8 ans. Il est caractérisé par l'incapacité que présente l'enfant à parler dans certaines situations sociales spécifiques. Ainsi, l'enfant parle normalement chez lui, mais pas à l'école ou avec ses camarades de classe. Ce trouble peut durer au moins un mois et n'est pas facile à diagnostiquer de manière précoce. Le mutisme sélectif est un trouble rare qui survient généralement plus souvent chez les filles que chez les garçons. Selon les spécialistes du sujet, 90 % de ces enfants ont une sorte de phobie sociale. Dans la suite de cet article de toutCOMMENT, nous allons vous expliquer comment traiter le mutisme sélectif.

Mutisme sélectif : symptômes

Qu'est-ce que le mutisme sélectif ?

Le mutisme sélectif est médicalement définit par les critères diagnostiques suivants :

  • Incapacité régulière à parler dans certaines situations alors que l'enfant parle normalement dans d'autres situations.
  • Le trouble vécu interfère dans la vie scolaire ou sociale.
  • Le trouble dure depuis au moins un mois (pas seulement le 1er mois à l'école)
  • L'incapacité à parler n'est pas liée à un défaut de connaissance ou maniement de la langue.
  • L'incapacité à parler n'est pas expliquée par un trouble de la communication comme le bégaiement ou d'autres troubles mentaux comme l'autisme.

Quels sont les symptômes du mutisme sélectif ?

  • L'enfant parle uniquement dans les situations où il se sent suffisamment en confiance
  • Pas de spontanéité dans les situations imprévues
  • Blocage social
  • Ne va pas vers les autres
  • Communique uniquement à la maison
  • Crainte des étrangers
  • sensibilité au bruit et à la foule ;
  • humeur changeante
  • problèmes de sommeil
  • difficulté à exprimer ses sentiments, même à des membres de la famille

Sachez que le mutisme sélectif est considéré comme étant une phobie. Il est irrationnel, involontaire, puissant, impressionnant et difficile à faire disparaître. La personne touchée aimerait pouvoir parler mais elle a l'impression que quelque chose appuie sur ses cordes vocales l'empêchant de prononcer un seul mot.

Pour plus de détails sur les symptômes de ce trouble, nous vous conseillons de lire notre article : Comment savoir si mon enfant souffre de mutisme sélectif

Mutisme sélectif : causes

Les causes du mutisme sélectif

D'après les psychiatres, psychologues, orthophonistes et médecins généralistes, il semblerait que les causes soient complexes. Il s'agirait très certainement d'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Parmi les causes probables et potentielles du mutisme sélectif relayées par les professionnels de santé et du comportement humain, nous trouvons :

  1. Hérédité : parents souffrant d'extrême timidité, trouble de la personnalité, TOC, troubles mentaux, phobie sociale.
  2. Origine traumatique : choc, drame, témoin ou victime d'accident, de meurtres, d'attentat etc.
  3. Anxiété extrême : en se réfugiant dans le silence, l'enfant fait diminuer son anxiété et son rythme cardiaque. Inconsciemment, l'enfant se tait pour se faire du bien et se calmer.

Il ne s'agit probablement pas de mutisme sélectif si l'enfant...

  • ne parle dans aucune situation.
  • n'a jamais développé un langage structuré en famille.
  • s'est arrêté subitement de parler (mutisme traumatique)
  • a des difficultés d'apprentissages importantes
  • a des TOC.

Mutisme sélectif chez l'adulte

D'après le professionnel Eric Uyttebrouck :

"Une évolution positive est fréquente mais certains enfants restent mutiques en secondaire et un certain nombre d’adultes demeurent atteints et vivent dans une souffrance importante. Les adultes ayant souffert de mutisme sélectif pendant l’enfance, sont plus sujets aux phobies. Plus le problème est traité tôt, meilleurs sont les pronostics. Une prise en charge précoce est donc recommandée."

Les adultes souffrant de mutisme sélectif sont la plupart du temps diagnostiqués "phobiques sociaux", atteints comme son nom l'indique d'une phobie sociale particulièrement intense et d'un trouble de la personnalité évitante.

Comment traiter le mutisme sélectif ?

Consultez un spécialiste

Il est important de poser le bon diagnostic pour écarter d'autres maladies possibles ou que ce mutisme soit le symptôme d'un autre trouble. Le professionnel de la santé vous informera sur le traitement adapté à votre enfant. Une thérapie cognitivo-comportementale est également recommandée. Celle-ci est fondée sur la modification du comportement.

Diminution de l'anxiété

Le degré d'anxiété connue par les enfants souffrant de mutisme sélectif est très élevé, de sorte qu'effectuer des techniques qui contribuent à calmer l'enfant sont recommandées. Les exercices de relaxation et de respiration sont recommandés. Les parents peuvent motiver leur enfant en effectuant également ces exercices pour que l'enfant se sente plus à l'aise lors de cette pratique.

Atmosphère paisible

Il est important que l'enfant se développe dans un environnement qui n'est pas stressant. Nous vous recommandons de promouvoir un environnement calme, stable, qui transmettra de la stabilité à l'enfant. Aussi, il est important de réduire tous les facteurs vecteurs d'anxiété. Assurez-vous que votre enfant dorme suffisamment, qu'il mange correctement, qu'il fasse de l'exercice physique et qu'il évite la consommation de produits contenant des stimulants.

Communication avec les adultes

Il est important que les parents soient en contact permanent avec les adultes qui interagissent avec leur enfant. Ainsi, ils seront mis au courant des progrès ou du recul de votre enfant. Il est essentiel que tous les proches de l'enfant l'aident, de manière à lui faire surmonter ce trouble de la meilleure façon possible.

Exposition

Peu à peu, les parents devront inclure une personne en plus dans le champ de communication avec l'enfant. Impliquer progressivement un professeur, un camarade de classe, dans un environnement connu de l'enfant. De cette manière, il se sentira en sécurité. L'enfant fera face à la situation anxiogène peu à peu, jusqu'à ce qu'elle cesse d'être un facteur d'inhibition.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment traiter le mutisme sélectif, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Conseils
  • Si votre enfant souffre de mutisme sélectif, consultez un professionnel de santé.
Bibliographie
  • Uyttebrouck Eric : " De la timidité au mutisme sélectif..."