Partager
Partager sur :

Comment savoir si quelqu'un souffre de délires

Pas à pas
 
Comment savoir si quelqu'un souffre de délires

Le délire est une perturbation du fonctionnement de la pensée. Toute idée étrange ou obsession constitue une perturbation de la pensée, et parmi celles-ci, nous pouvons trouver : des idées irréalistes, des phobies, un comportement hypocondriaques phobiques ou des délires. Le délire implique un changement dans la relation que la personne établit avec le monde, une rupture, où l'idée délirante devient le lien que la personne utilise pour rétablir le contact avec la réalité. Cette idée forme une partie de sa vie et devient le centre de son existence. Les aspects sur lesquels se concentrent les personnes souffrant de délire sont variés, et comprennent : un délire de persécution, de revendication, de grandeur, etc. Ensuite, nous allons vous montrer Comment savoir si quelqu'un souffre de délires.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment savoir si quelqu'un est suicidaire
Instructions :
1

Des idées étranges. La personne souffrant de délire est caractérisée par des idées qui sont considérées comme étranges, erronées et même, dans certains cas, absurdes. Ces idées ne sont pas partagées ou comprises par le groupe social auquel appartient la personne souffrant de délire. Ces idées sont souvent accompagnées d'une détresse aigüe qui affecte négativement la vie quotidienne de la personne. Généralement, au fil du temps, leurs actions sont souvent limitées par ces idées. Par exemple, si la personne pense que sa femme le trompe avec tous les autres hommes, même en l'absence de preuves, elle commencera à prendre des mesures.

2

Conviction. La personne est absolument convaincue que leurs idées sont vraies et conformes à la réalité. Dans de tels cas, il arrive souvent que l'idée délirante n'ait aucun fondement, ou n'ait aucun point commun avec la réalité, cependant, la personne semble considérer tout fait comme une confirmation de son idée ou de ses soupçons. Par exemple, si la personne croit que sa femme est infidèle, le fait de voir sa femme parler à un collègue confirmera ses doutes.

3

Au centre de sa vie. L'idée délirante va devenir peu à peu le centre de sa vie. Sa routine, ses actions et sa façon d'interpréter les faits commencent à être fondées sur leur illusion. Ainsi, la personne peut quitter son travail, ne plus avoir de relations sociales, etc. Par exemple, la personne qui est convaincue que sa femme est infidèle, va quitter son travail et espionnera sa femme pour confirmer ses soupçons.

4

Jouer un rôle. Quel que soit le thème de son délire, la personne qui en souffre est son propre spectateur. Autrement dit, il ne s'agit jamais de quelque chose qui arrive à quelqu'un d'autre, mais de quelque chose qui est toujours liée à la personne souffrant de délire. Par exemple, il peut être convaincu qu'on a échangé sa femme avec la personne avec qui il vit actuellement : cette personne serait un imposteur qui voudrait lui faire du mal. Il pense qu'on complote contre lui.

Notez qu'il existe également de nombreuses idées délirantes et donc de nombreuses autres variations : les personnes atteintes de ce trouble vont développer des idées puissance et de grandeur, et auront une grande soif de pouvoir et de notoriété.

5

Avant et après. L'apparition d'une idée délirante marque une rupture dans l'histoire de la personne. Il y a un avant et un après. Il est donc souvent difficile pour la famille de comprendre ce qui se passe. La personne poursuit sa routine jusqu'à ce qu'il se réveille un jour, ait un drôle de sentiment, voit certaines de ses idées erronées confirmées et motiver alors un comportement étrange. Les personnes atteintes de ces délires peuvent être des parents, des professionnels, des ouvriers, etc.

6

Ils agissent de manière systématique Tout délire suit une logique. Le délire systématisé peut être résumé aux questions suivantes : qui, quoi, quand ? Par exemple, le délire paranoïaque en est un excellent exemple, au contraire des expériences délirantes.

7

La structuration du délire Au fur et à mesure qu'il justifie ce qu'il se passe, l'angoisse de la situation diminue, mais en retour, son délire se consolide de plus en plus. La personne peut critiquer ce qui est arrivé, en disant qu' « il était fou », ce qui est très bon signe car cela signifie qu'il n'aura pas tendance à souffrir de délire chronique. Cependant, s'il tente d'expliquer avec une certaine cohérence ce qui est arrivé, il tendra à systématiser et à structurer son délire, et il pourrait tomber dans le délire chronique par la suite.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment savoir si quelqu'un souffre de délires, nous vous recommandons notre catégorie Santé et psychologie.

Conseils
  • Si vous connaissez quelqu'un qui souffre de délires, faites-le consulter le plus vite possible un spécialiste.
Commentaires (0)

Écrire un commentaire sur Comment savoir si quelqu'un souffre de délires

Que vous a semblé cet article ?

Comment savoir si quelqu'un souffre de délires
Comment savoir si quelqu'un souffre de délires