Partager

Comment savoir si on a un TOC

 
Par Didier Lacombe. Actualisé: 28 mars 2017
Comment savoir si on a un TOC

Comment savoir si j'ai un TOC ? Le Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) est un trouble d'anxiété caractérisé par des pensées, des comportements, des idées et des sensations qui sont répétitifs et perturbateurs. Ce trouble apparaît surtout à l'adolescence, mais pas uniquement : un enfant ou un adulte peuvent souffrir de TOC. Il interfère dans la vie quotidienne de l'individu, créant régulièrement des limitations voire un handicap grave. Les personnes atteintes de ce trouble sont conscientes que leurs obsessions et que leurs compulsions n'ont pas de sens, mais il est très difficile de les contrôler.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment aider un ado qui a des TOC
Étapes à suivre:
1

Le TOC est un ensemble de pensées, pulsions et images qui sont récurrentes et inappropriées et qui créent un mal-être et de l'anxiété. Comme par exemple, la peur des microbes, de la saleté, des vols... Mais ces pensées sont extrêmes et conduisent à une série de comportements inappropriés.

On estime que plus de 2% de la population souffre de TOC. Nous n'en connaissons pas la cause exacte. L'explication est probablement d'ordre psychique, bien que le facteur héréditaire ne soit pas exclu.

Le TOC se manifeste sous deux formes principales :

  • Obsessions : des idées néfastes occupent l'esprit de façon prolongée ou quasi-permanente sans que la personne puisse les contrôler
  • Pulsions : en réponse à ces pensées obsessionnelles, la personne développe un mécanisme de défense. Exemple : je pense que les gens autour de moi sont contaminés (obsession), je les évite à tout prix (pulsion)
2

Contrôle. Elles ont besoin d'avoir le contrôle de la situation. Ces personnes ont tendance à suivre les règles, les protocoles, les formalités avec beaucoup de prudence.

3

Perfectionnisme. Toutes les tâches effectuées doivent être parfaites, elles n'admettent pas les erreurs, ce qui conduit souvent à ne pas réaliser la tâche envisagée.

4

Dévotion excessive au travail. Les activités de loisirs ne font pas partie de leur style de vie. Ces personnes considèrent le temps libre comme une perte de temps.

5

Inflexibilité. Elles ont tendance à être très rigoureuses en termes de mandats sociaux. Elles ne laissent pas la place à la spontanéité, ni au hasard.

6

Organisation et délégation. Elles organisent bien à l'avance et soigneusement toute situation. Elles ont un agenda très strict et ne s'en échappent jamais. Elles ne délèguent jamais aucun travail.

7

Comportement répétitif. Elles ont en général des rituels qu'elles réalisent quotidiennement de façon exagérée. Comme par exemple, vérifier que la porte est fermée un certain nombre de fois, marcher sur un côté particulier du trottoir, etc.

8

Collectionneurs maladifs. Ce sont des personnes qui accumulent les objets, y compris ceux qui ne servent plus, qui sont cassés... la charge émotionnelle envers ces objets est telle qu'il est très difficile pour la personne de s'en séparer. C'est une forme de TOC et de fétichisme.

9

Les maniaques du nettoyage. Ce sont des personnes qui craignent la saleté et qui passent leur temps à nettoyer : un combat perdu d'avance car l'air ambiant apporte sans cesse poussière et pollution.

10

La répétition d'un geste. Si une personne pense qu'elle peut provoquer un malheur si elle ne répète pas tel ou tel geste, c'est qu'elle souffre de TOC.

11

Vérification extrême. Une personne souffre de TOC si elle vérifie plusieurs fois de suite que la porte soit bien fermée, que le gaz ou la vitrocéramique soit bien éteinte, ainsi que le robinet et à peu près tout ce qui se ferme ou s'éteint dans la maison. La peur du vol ou de l'incendie sont à l'origine de ces TOC.

12

Mantra incontrôlable. Pour se calmer, une personne souffrant de TOC peut répéter des phrases ou visualiser les mêmes images dans le but de se calmer. Ce réflexe mental survient après une pensée négative ou une situation déplaisante.

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment savoir si on a un TOC, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Conseils
  • Si vous connaissez quelqu'un qui souffre de TOC, il est recommandé qu'il consulte un professionnel de santé pour que celui-ci lui indique un traitement approprié.

Écrire un commentaire sur Comment savoir si on a un TOC

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment savoir si on a un TOC
Comment savoir si on a un TOC

Retour en haut