Partager

Comment prendre confiance en soi

Par Rafadam. Actualisé: 13 février 2017
Comment prendre confiance en soi

Pour être une meilleure personne et vivre en harmonie avec les autres, pour atteindre ses objectifs et s'épanouir, il faut d'abord prendre confiance en soi, en ses capacités à surmonter les obstacles, en ses qualités humaines, bref en son potentiel. Peut-être qu'on ne vous la jamais dit ou trop peu, mais vous avez nécessairement des qualités. Si de mauvaises langues, qu'elles soient proches ou étrangères, ont dénigré votre travail, se sont ri de vous et vous ont mis plus bas que terre, sachez que ce temps est révolu !

Cet article a un objectif ambitieux : vous redonner la foi, en vous et en votre avenir. Vous verrez comment se recentrer sur soi-même, pour découvrir ce que vous aimez vraiment et vos talents. Puis vous apprendrez à exprimer clairement et sans peur vos opinions, à vous affirmer tel que vous êtes. Vous défendrez votre point de vue pour réaliser les projets qui vous tiennent à cœur. Vous réaliserez enfin que certaines choses dépendent entièrement de nous et qu'il nous appartient de changer notre vie.

Lorsqu’il n’y a pas d’ennemis à l’intérieur, les ennemis de l’extérieur ne peuvent pas t’atteindre. Proverbe Africain

Cela pourrait aussi vous intéresser : Comment avoir confiance en soi

Connais-toi toi-même

Commençons par un travail d'introspection, l'objectif étant de se connaître ou de se redécouvrir, de répondre à la fameuse question existentielle "Qui suis-je".

Prenons une feuille et faisons deux colonnes : QUALITÉS et DÉFAUTS. Pensez à vous, quand vous étiez enfant, puis ado et enfin adulte. Que voyez-vous ? Fermez les yeux et rassemblez vos souvenirs, bons et mauvais. Observez cette personne avec attention et inscrivez ce que vous pensez être ses qualités et ses défauts, tant physiques que mentaux. Soyez sincère, ne cachez rien : personne d'autre que vous ne vous juge en cet instant, alors allez-y franchement !

Vous aimez telle partie de votre corps, ou pas, notez-le ! Vous avez un humour à couper au couteau, ajoutez ça à la liste. Vous aimez bien votre façon d'écouter les autres, mentionnez-le... En se connaissant soi-même, on prend conscience de soi, de son caractère unique et incomparable et on devient capable de deux choses : d'avoir confiance en soi et de s'améliorer.

Devenir et rester optimiste

Deuxième étape : faire la part belle aux pensées positives. "Je n'y arriverai pas", "Je ne m'en sortirai pas", "Je ne vaux rien" sont quelques exemples de pensées négatives qui, ruminées au quotidien, vous détruisent littéralement. Les pensées négatives ne sont pas rationnelles et agissent tel un poison.

Il faut changer le discours mental, privilégiez les pensées positives. Certains pensent qu'en faisant cela ils se mentent à eux-mêmes et deviennent naïfs. Une pensée positive n'est pas nécessairement naïve et déconnectée de la réalité ; elle peut être objective et permet surtout de se faire du bien.

Exemple : si je dis "J'en suis capable", cela ne veut pas dire que ce sera facile et que je ne rencontrerai aucune difficulté. Je ne fais ici que me rappeler à moi-même que j'ai un potentiel et qu'en travaillant dur, je peux y arriver.

Cette attitude, qui vise à préserver l'auto-estime nécessaire à l'auto-accomplissement, s'appelle l'optimisme.

Comment prendre confiance en soi - Devenir et rester optimiste

Mes défauts, mes défis

Pourquoi doit-on identifier ses défauts ? Ne remue-t-on pas le couteau dans la plaie en faisant ça ? Et bien non, car en regardant ses défauts en face, on reprend déjà en soi : on assume de n'être pas parfait, d'être ainsi et on exprime volontairement le souhait de vouloir être meilleur.

En outre, vous réduisez ces défauts à une simple liste de mots : vous dédramatisez, vous ôtez du crédit à vos défauts, vous mettez ces défauts à votre portée. " Ah ! Ce n'est finalement que ça qui m'empêche de croire en moi" se dit votre inconscient. En reconnaissant vos erreurs et en assumant vos échecs, vous travaillez sur vous et commencez déjà à vous reconstruire.

Observez bien vos défauts, car ils constituent vos prochains défis.

Exemple : si nous rêvons d'un travail qui nous semble hors d'atteinte, c'est peut-être que nous n'avons pas les compétences requises. Aussi faut-il nous mettre à étudier pour les acquérir.

Il en va de même pour n'importe quelle carence ou défaut : Je ne suis pas doué à l'oral, j'y travaille (Internet regorge de sites de coaching, YouTube entre autres), je manque de style vestimentaire, j'y travaille aussi, je ne m'aime pas pour x raison, je travaille sur ce facteur x.

Accrochez cette liste d'objectifs au frigo et prenez les défauts un par un. Levez-vous chaque jour avec un objectif difficile sur lequel travailler. À force de sortir du confortable quotidien, vous refusez la facilité, vous vous défiez et développez ainsi votre résistance.

Le paradoxe du succès

L'échec et les erreurs sont deux piliers sur lesquels repose le succès véritable. C'est paradoxal, mais c'est ainsi. Quand on ne connaît pas l'échec et qu'on réussit en tout, on ne connaît rien au succès. Définissons le succès pour s'en rendre compte :

Le succès est la progressive réalisation d'un objectif ambitieux, d'un rêve ou d'un idéal. Qui dit objectif ambitieux, rêve ou idéal dit "sortir des sentiers battus", entrer dans l'inconnu et donc s'exposer. Dès lors, l'échec nous attend au tournant, l'erreur est au coin de la rue. Il nous faut en passer par là !

Une fois que nous en sommes conscients, tout devient plus clair : on ne fuit pas l'échec, on va à sa rencontre, car on sait qu'au-delà nous attend la réussite. N'en est-il pas ainsi dans les histoires de héros ? Le héros, que vous êtes, traverse une série d'épreuves avant de triompher, grâce à l'aide de quelques amis, car vous n'êtes évidemment pas seul dans cette aventure.

Astuce pour vous aider à concevoir positivement l'échec : associer le mot "échec" au terme "expérience" et tentez de le remplacer quand vous l'avez au bout des lèvres, que son goût amer vous incommode. "Je vais droit dans le mur et c'est l'échec assuré " devient alors "Je prend l'épreuve à bras le corps et je vais gagner en expérience "

Une personne qui ne croit pas en elle fait une confusion regrettable entre l'échec d'une situation et son propre potentiel : échouer n'est pas l'apanage des loosers. On peut échouer et avoir un potentiel hors-norme. C'est échouer sans apprendre qui devient problématique. Il faut voir en l'échec une opportunité d'apprentissage et recommencer, retenter, refaire...

Exemple : on vous a quitté, vous avez été renvoyé, votre négoce s'effondre, vous vous brouillez avec vos proches, vous ne pouvez plus vous regarder dans le miroir... Tout cela ne veut pas dire que vous ne valez rien. C'est précisément dans ces moments-là que vous devez croire en vous et démontrer votre valeur.

Le courage consiste à être courageux précisément quand on ne l'est pas

Jules Renard

Comment prendre confiance en soi - Le paradoxe du succès

Le physique et l'estime de soi

Le physique est trop souvent objets de comparaisons et source de maux. L'idéal de beauté véhiculé par les médias y est pour quelque chose.

Remettons les pendules à l'heure : le top modèle mince et sexy qui dépasse le mètre quatre-vingt-cinq correspond à un canon de beauté antique et gréco-romaine, nullement un modèle à suivre à la lettre. Votre physique est tel qu'il doit être et vous avez tout intérêt à faire avec : il vous définit, vous distingue des autres, vous rend unique et fait votre valeur.

Certaines choses dépendent de vous, d'autres moins et certaines pas du tout. Agissons d'abord sur celles qui dépendent de nous : à savoir, nous accepter tel que nous sommes.

Exemple : mon nez me semble horrible. "Quelle est cette protubérance que je ne saurai voir !" Trois grandes options s'offrent à moi :

  • Je ne crois pas ne moi et je déprime car je suis condamné à supporter ce nez
  • J'économise et je me paye une bonne chirurgie
  • J'accepte mon nez : personne n'a le même et il me va à merveille

Quand on croit en soi, on opte pour la dernière option. De manière plus générale, la confiance en soi évolue proportionnellement au mode de vie qu'on adopte. Pour avoir confiance en soi, il faut aussi être en forme : bien dormir, bien manger, faire du sport et s'amuser.

J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé

Voltaire

Donner pour recevoir

Cet exercice mental est le plus difficile de tous, mais c'est aussi le plus efficace sur le long terme : être reconnaissant pour les choses que la vie vous a donné, aussi dérisoires soit-elles, et ne pas accuser les autres de votre malheur.

Prenez une feuille et écrivez toutes les choses qui font votre confort au quotidien : vous devriez ainsi vous rendre compte que vous êtes plutôt bien loti. Ce que vous avez perdu ou ce que vous n'avez pas encore ne doit pas vous empêcher de savourer le présent, l'ici et maintenant.

Ce qui ne veut pas dire qu'il faille entretenir le statu quo : si vous désirez quelque chose de toutes vos forces, il y a fort à parier que vous l'obteniez un jour.

Exemple : aidez des associations à buts non lucratif et dont les missions vous inspirent. Aidez, c'est gratifiant, on se sent utile à la société et on gagne inéluctablement en confiance.

Comment prendre confiance en soi - Donner pour recevoir

Choisir son entourage

On l'a dit précédemment : vous n'êtes pas seul. Entourez-vous de gens plus confiants que vous et surtout plus optimistes. Des gens qui vous aideront, qui vous sourissent et qui vous veulent du bien. Fuyez littéralement ceux qui critiquent pour détruire, ceux qui parlent dans le dos des autres, les aigris et les envieux.

Vous découvrirez aussi que des gens partagent vos peurs, des personnes qui sont déjà passés par les mêmes choses que vous, qui vous comprennent et avec lesquelles vous partagez mille points communs : ces gens-là sont vos âmes sœurs et elles sont toutes solidaires. Aidez-les et recevez leur aide (un conseil, un leçon de vie, un soutien moral, un projet en commun...).

Se changer les idées

Il est essentiel de se ménager, de sortir avec des amis, de s'amuser, de rire, de faire du sport ou une activité ludique en plein air, de voyager, pas forcément très loin, mais là où vous allez rarement ou jamais : la proche campagne, telle plage de Normandie, tel massif montagneux des Pyrénées...

Planifiez un peu votre année avec ces excursions qui ressourcent : le corps et l'esprit sont une machine qu'il faut mettre au repos.

Si tu n'arrives pas à penser, marche

Si tu penses trop, marche.

Si tu penses mal, marche encore.

Jean Giono

Comment prendre confiance en soi - Se changer les idées

En résumer

Pour retrouver la confiance en soi, il faut donc :

  • Faire un travail d'introspection et découvrir ses talents
  • Développer la pensée positive et l'optimisme
  • Faire de chaque défaut un objectif à atteindre
  • Échouer pour progresser
  • Accepter son physique et se mettre en valeur
  • Donner pour recevoir
  • Choisir son entourage
  • Se changer les idées

Cet article est purement informatif, toutCOMMENT n'a pas les capacités de prescrire de traitement médical ni réaliser de diagnostics. Nous vous invitons à vous rendre chez le médecin si vous présentez des gènes ou un mal-être.

Si vous souhaitez lire plus d'articles semblables à Comment prendre confiance en soi, nous vous recommandons de consulter la catégorie Santé et psychologie.

Conseils
  • Si vous ne croyez plus ou peu en vous, parlez-en : à un ami, un collègue de confiance, un professionnel au besoin. S'exprimer, c'est évacuer. Si vous ne trouvez aucun interlocuteur, pas de panique : il y a toujours l'écriture. Prenez une feuille et un crayon ; écrivez ce que vous avez sur le cœur et relisez à tête reposée.

Écrire un commentaire sur Comment prendre confiance en soi

Qu'avez-vous pensé de notre article?

Comment prendre confiance en soi
1 sur 5
Comment prendre confiance en soi

Retour en haut